Au-delà des murs de la salle de classe : optimiser SMART pour former des dirigeants et des citoyens étudiants d'exception

Un témoignage de client SMART avec des enseignants et des écoles d'Amérique du Nord

Enseignants et écoles

Jody Bean, Gardiner MS
Amy Chandler, Encino Park ES
Natalie Davis, Bulverde Creek ES
David Dulberger, Emma K. Doub ES
Jean Ann Johnson, Tuscany Heights ES
Emily Lunsford, Tuscany Heights ES
Stefanie Schropp, Concordia Lutheran
Tiffany Zinnecker, Bulverde Creek ES

Défi-clé

Encourager les élèves à collaborer au-delà des limites de leur salle de classe, construire une pensée critique et des compétences en communication, favoriser la créativité, forger une personnalité qui deviendra un citoyen exceptionnel parmi les décideurs.

Solution SMART

SMART Learning Suite

Résultat

Ce projet international a touché plus de 160 élèves et 8 enseignants au Texas, dans le Maryland et l'Oregon. Il a permis à quatre classes de même niveau de collaborer entre elles, à une classe de CM2 du Texas de travailler avec une classe de 6e de l'Oregon, et à une classe de CE1 de travailler avec une classe de CM2 du même établissement.

Motivation

Avec la sortie du film tiré de Wonder de R.J Palacio, Jean Ann Johnson, libraire de Tuscany Heights, a eu l'idée d'une campagne caritative intitulée #KindessRipplesOn. Elle voulait que ses élèves aient la possibilité de collaborer avec d'autres en dehors de leur école et de leur État, du Texas. Alors Jean Ann a contacté Jody Bean, enseignant du programme SMART Exemplary Educators, pour organiser une collaboration entre le Texas et l'Oregon. Mais l'idée de Jean Ann a déclenché une vague de générosité, puisque d'autres enseignants de toute l'Amérique du Nord ont souhaité rejoindre la campagne.

Pourquoi SMART ?

Les 8 enseignants du projet ont convenu que les espaces de travail collaboratifs SMART étaient la solution logicielle idéale pour regrouper les élèves par niveau, État et fuseau horaire, et pour offrir l'autonomie nécessaire à leurs élèves afin qu'ils prennent en main leur parcours collaboratif. Ils ont également fait ce choix car leurs élèves devaient utiliser les quatre C (communication, créativité, collaboration et esprit critique) pour réussir leur travail de groupe. Ils ont ensuite sélectionné SMART lab™ pour permettre à leurs élèves de participer à des activités d'apprentissage partagées, dans leur optique d'encourager les élèves de différentes écoles à tester également leur niveau de compréhension.

« J'ai remarqué que j'ai eu bien plus d'idées et vu d'autres points de vue parce que toutes les personnes pensent différemment. »
-Élève de CM2, Encino Park Elementary School

Un livre, plusieurs histoires :

« Un livre, plusieurs histoires », à mesure que ce projet caritatif a fait son chemin, il a réellement couvert de nombreux récits :

  • Quatre enseignants talentueux du Texas au Maryland ont fait collaborer entre eux 70 élèves en équipes.
  • Un établissement du Texas, Bulverde Creek Elementary, a réalisé un alignement vertical et fait collaborer une classe de CE1 avec une autre de CM2.
  • Et bien sûr, l'instigatrice de cette idée, Jean Ann Johnson, a pu faire collaborer ses élèves de CM2 avec un groupe de 6e dans l'Oregon.

Résultats :

Les enseignants qui ont participé à la campagne caritative collaborative de Jean Ann ont trouvé que leurs élèves habilités à collaborer apportaient de réels changements dans leurs propres établissements, à mesure qu'ils cherchaient à faciliter le travail de leur propre groupe et les discussions en ligne. Voici quelques remarques des enseignants investis dans ce projet :

  • Amy Chandler, de Encino Park Elementary trouve que l'utilisation des espaces de travail SMART « a réellement permis aux élèves de travailler sur des compétences du XXIe siècle, telles que développer leur propre collaboration et leur communication, ou approfondir leurs connaissances de ce vaste monde. »
  • David Dulberger, de Emma K. Doub Elementary, a remarqué que cette expérience a même touché les petits lecteurs les plus réticents de sa classe. « En intégrant un atelier SMART partagé (Monster Quiz) [mes élèves] ont pu sentir le bonheur et la stimulation émanant de chaque salle de classe. Simultanément, les enseignants ont pu évaluer le niveau de comprehension du texte par leurs élèves. »
  • Stephanie Shropp, de Concordia Lutheran est la plus explicite, « Mes élèves ont été impliqués dès le début du projet, chaque classe était impatiente d'ouvrir les espaces de travail des groupes pour découvrir ce que les membres du groupe avaient ajouté et même pour communiquer en temps réel ! L'intégration d'une activité SMART lab a relevé le niveau d'apprentissage d'un cran et poussé les élèves à en demander plus encore. Cette opportunité d'apprentissage a dépassé mes attentes et je sais que mes élèves s'en souviendront longtemps. »

Le SMART Board en action

Télécharger le PDF

Posté : September 23, 2018
dans Outcome Studies